AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nouveau projet ICI

 

 Dans ces moments si ... - (FT. Daniela C. Fuentes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Love is nothing to me
avatar
A. Julian Corbray


Masculin ♡ Date de naissance : 19/11/1991
♡ Messages : 249
♡ Emploi : Professeur d'anglais à mi-temps et interprete
♡ Niveau scolaire : Master en langue anglaise
♡ Crédits : evie.
♡ Arriver à Buenos Aires : 01/02/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Dans ces moments si ... - (FT. Daniela C. Fuentes)   Mer 11 Fév - 16:12


Dans ces moments si ...Daniela C. Fuentes & A. Julian Corbray



Mr. Carabrio était absent à cause d’une urgence. Pour être honnête je détestais vraiment les profs qui étaient absents. Étant le nouvel étranger, j’étais d’office celui à qui on demandait de reprendre ces heures et qui ne pouvait refuser. D’après les potins que j’avais glanés dans la salle des professeurs, sa femme était en train d’accoucher ce matin et il était actuellement à la maternité … Bon d’accord j’admets c’est une bonne raison d’être absent. N’empêche qu’à cause de cela, moi, j’ai terminé une heure plus tard aujourd’hui …

Mais ce n’est même pas ça qui me créait un nœud dans la gorge alors que je marchais vers la salle C5. Cette classe était sa classe. Daniela Fuentes. J’avais été son titulaire toute l’année dernière. Notre « relation » était au départ rien de plus qu’une relation prof-élève. Quoiqu'il soit rare de voir des élèves venir spontanément me voir après le cours pour des informations supplémentaires sur la littérature anglaise. La plupart filaient alors que la cloche n’avait même pas totalement fini de sonner. Mais pas elle. On discutait des fois des sujets vus en classe pendant toute la pause de midi. C’était vraiment agréable de parler à une jeune fille aussi brillante qu’elle. Je me suis senti pour une fois à cette époque moins inutile en tant que professeur en voyant qu’au moins l’un de ses sales gosses prêtait réellement attention à ce que je disais.

Mais les choses s’étaient déjà compliquées quelques mois après la rentrée. Nos entrevues étaient devenues très régulières. Et petit à petit ce qui n’était qu’au départ des conversations passionnées sur la littérature a dévié sur des sujets beaucoup plus … personnels.

C’est ainsi qu’à force d’apprendre à la connaître que j’ai compris que quelque chose n’allait pas avec elle. Un jour où elle n’allait visiblement pas bien, dans tous les sens du terme, elle m’avoua que sa vie à la maison n’était pas des plus faciles. Surtout avec son père, violant depuis toujours.

Mon premier réflexe aurait été de prévenir mes supérieurs ainsi que la police mais elle me supplia de ne rien dire quand je ne fis qu’émettre l’idée de le faire. Je n’ai même pas compris pourquoi j’ai accepté sa requête insensée. J’aurais dû lui tenir tête et le faire quand même mais quand je vis ses yeux me demandant le contraire, je ne sais pas pourquoi je ne pus qu’abdiquer. Aujourd’hui encore je le regrette. Je suis l’adulte, du moins je crois l’être, alors qu’elle n’est qu’une grande enfant qui a encore besoin qu’on l’aide. La protéger de son père en appelant les services sociaux aurait dû être mon devoir.

Vous me direz : « Et bien fait le maintenant alors ! ». Seulement, en plus de me faire sermonner sur mon incapacité à avoir pris la bonne décision la première fois, je devrais expliquer tout ce qui s’est passé depuis … comme la nuit qu’elle est passée chez moi. Et là, la direction de l’établissement l’aurait forcément appris. Je doute fortement, même ici à Buenos Air, que l’on tolère les professeurs qui ont eu une relation aussi ambiguë avec une élève mineure. Pire encore, le message aurait surement été transmis aux autres écoles et noté dans mon dossier. Je n’aurais plus été embauché nulle part en Argentine et n’aurais us d’autres choix que de rentrer en Écosse.

Marcher dans ce couloir jusqu’à la classe ma parus comme parcourir le couloir de la mort. Il avait été interminable. Mais maintenant que j’étais devant la porte, je me mis à regretter que ça n’ait pas été plus long encore.

Je n’avais plus vu Daniela depuis la fois où elle avait précipitamment quitté mon appartement sans que je ne m’en rende compte après avoir passé la nuit à dormir à côté de moi … Cela remontait à quelques semaines maintenant. J’avais pendant tout ce temps inconsciemment évité cette brunette qui me hantait depuis.

Lorsque j’ouvris la porte, la plupart des élèves alors debout à parler répartis en petit groupe dans la salle se ruèrent vers leurs places. Mon regard se posa sur elle. Elle était déjà assise occupé à lire un livre quelconque. Je déglutis. L’heure allait être difficile. Ce ne fut d’autant plus vrai lorsqu’elle releva la tête et que je la sentis me fixer alors que je me dirigeais vers le bureau du professeur.

- « Allons ! S’il vous plaît à vos places tout le monde. Comme on a du vous le dire, je remplacerais Mr. Carabrio aujourd’hui. Alors d’après ses consignes, vous aviez une analyse de la scène IV de l’acte III d’Hamlet à lui rendre. Veuillez placer vos copies sur le bord de votre banc, je passerais les ramasser. Ou sinon, ouvrez vos livres page 117. Alors vous étiez en train de voir « Les Hauts de Hurle-Vent » alors dans ce grand classique de la littérature anglaise que veut dire selon vous Nelly quand elle dit à Heathcliff « Les gens orgueilleux se forgent à eux-mêmes de pénibles tourments » ? »


Lady

_________________

Never let darkness eat your soul
HAVE YOU SEEN THE TEARS ? HAVE YOU SEEN THE SADNESS ?(C) LADY
Revenir en haut Aller en bas
I love you but i’m afraid
avatar
Daniela C. Fuentes


Féminin ♡ Messages : 54
♡ Arriver à Buenos Aires : 07/02/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Dans ces moments si ... - (FT. Daniela C. Fuentes)   Dim 8 Mar - 14:56


Dans ces moments si ...Daniela C. Fuentes & A. Julian Corbray



Je me dirigeais vers la salle de cours en compagnie de quelques amis. Nous entamions la journée avec littérature anglaise, un cours qui me passionnait la plupart du temps. Toutefois, nous avions été prévenu quelques instant plus tard que notre professeur habituel serait absent mais que le cours était maintenu. Nous discutions d'un film récemment sorti au cinéma avant de nous installer à nos places habituelles.

En réalité, j’espérais secrètement que ce soit Julian qui remplace Monsieur Carabrio en venant nous donner un cours. Depuis quelques jours, j'avais le sentiment qu'il faisait tout pour m'éviter. Je ne le croisais même pas dans les couloirs, aucune trace de lui au moment des pauses ni même à la cafétéria. A croire que depuis que j'avais passé la nuit chez lui, il faisait tout pour ne plus avoir à m'adresser la parole. Son comportement était vraiment étrange et en tant qu'étudiante, il était bien compliqué de le suivre à la trace pour avoir des réponses sans élever des soupçons.

Certes notre relation était ambiguë et loin d'être simple, seulement je commençais à ne plus pouvoir supporter cette ignorance. Nous n'avions tout de même rien fait de mal ! J'avais simplement une situation familiale compliquée, je n'avais pas trouvé d'autres solutions que de me rendre chez lui ce soir là et il m'avait seulement accueillie. Bon ok, j'avais passé la nuit dans son lit, mais nous n'avons absolument rien fait. En plus, j'avais pris soin le lendemain de repartir avant le levé du jour pour pas que la situation ne soit trop gênante. S'il ne voulait pas que ça se passe ainsi il n'avait qu'à refuser de me laisser entrer. J'aurais préféré qu'il me prévienne avant plutôt que de me fuir comme ça. Ce serait presque à se demander qui est l'adulte dans l'histoire, fuir n'a jamais été la meilleure solution, à moins de vouloir passer pour un lâche.

J'appréhendais tout de même quelque peu de le revoir et de m'adresser à lui mais si je ne faisais rien la situation allait rester en suspend et ça allait finir par me rendre folle ! Alors que je lisais un roman plus qu'intéressant, le professeur entra dans la salle, je relevais la tête, curieuse. Gagné, il s'agissait bel et bien de Julian. Mon regard croisa le sien, je n'arrivais pas à cerner son état d'esprit mais je remarquais qu'il n'était pas très souriant. Je reposais mon livre sur la table et ouvris ma pochette pour sortir le devoir que nous avions à rendre pour aujourd'hui, me doutant que Julian devait être au courant et allait nous le réclamer.

Quelques secondes plus tard, il commence le cours, nous demandant de placer notre analyse d'Hamlet en bout de rang, je fais donc passer ma feuille à mon voisin. J'attrape mon livre « Les Hauts de Hurle-Vent » tandis qu'il nous interroge dessus. J'étais plutôt le genre assez bonne élève, qui participait régulièrement en classe, enfin du moins en littérature anglaise, toutefois, il pouvait toujours attendre que je le fasse aujourd'hui. Son comportement me déplaisait, et j'étais bien décidée à lui faire comprendre. Sans mots je me contentais de lui lancer quelques regards insistants. Je comptais bien lui faire vivre l'heure de cours la plus longue de sa vie.


Lady
Revenir en haut Aller en bas
Love is nothing to me
avatar
A. Julian Corbray


Masculin ♡ Date de naissance : 19/11/1991
♡ Messages : 249
♡ Emploi : Professeur d'anglais à mi-temps et interprete
♡ Niveau scolaire : Master en langue anglaise
♡ Crédits : evie.
♡ Arriver à Buenos Aires : 01/02/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Dans ces moments si ... - (FT. Daniela C. Fuentes)   Dim 8 Mar - 19:01


Dans ces moments si ...Daniela C. Fuentes & A. Julian Corbray


Alors que je venais de poser ma question, personne ne me répondit. Même pas Daniela. Voilà qui était étrange. J'avais été son professeur toute l'année dernière et elle était une jeune fille très active en classe. La seule qui donnait des réponses … correctes du moins. Mais là ce fut le silence complet. Je dus désigner un élève pour briser le blanc qui s'était installé. Mais il ne me répondit qu'un tissu d'idioties juste pour se débarrasser de moi. Je finis donc par moi-même donné la réponse et les élèves les moins fainéants prirent note malgré l'ennui que cela provoqua chez eux.

Alors que je continuai le cours, je sentis que le regarde de Daniela ne me lâchait pas ce qui me perturbait grandement et me mettait plutôt mal à l'aise. Je n'arrivais même plus à parler correctement et baragouinais la moitié de mes explications. Chaque fois que je la regardais discrètement du coin de l’œil c'était la même chose. Elle me fixait et semblait déterminée. quant à moi je n'arrivai même plus à former des phrases correctes … Cette fille me retournait vraiment le cerveau.

Je savais que notre relation était allé trop loin. Mais malgré tous je n'arrivai pas à me stopper et pourtant j'avais essayé. J'avais tenté de l'ignorer, de l'éviter … et ça avait presque marché jusqu’à maintenant. Mais la mentions même de son prénom dans mes pensées me renvoyaient aux images de la nuit qu'elle était passée chez moi. Cette nuit ou j'avais vraiment fait l'idiot. Aujourd'hui encore je me demande comment j'avais pu à ce point manquer de professionnalisme.

Ne pouvant décidément plus dispenser le cours de cette manière je donna comme consigne aux élèves de continuer la lecture du prochain chapitre, qu'ils continueront l'analyse de celui-ci quand Mr. Carabrio serait de retour. Je m’arrêtai à la hauteur de Daniela et mis ma main sur son épaule.

- « Mlle. Fuentes, je désirerais vous voir après le cours. »

En retournant à mon bureau, je pris le soin de ramasser les copies des élèves. Voilà encore une tonne de feuilles dont j'allais devoir m’encombrer … Je finis par me rasseoir au bureau afin de corriger les copies qu'ils me restaient de ma classe de troisième. Durant tout le reste du cours je dus me battre contre moi-même pour ne pas regarder Daniela même si j'en mourrais d'envie. Ça aurait été trop étrange qu'un professeur ne quitte pas des yeux l'une de ses élèves … Et puis je ne tenais pas qu'elle sache à quel point elle m’obsédait et me perturbait.


Lady

_________________

Never let darkness eat your soul
HAVE YOU SEEN THE TEARS ? HAVE YOU SEEN THE SADNESS ?(C) LADY
Revenir en haut Aller en bas
I love you but i’m afraid
avatar
Daniela C. Fuentes


Féminin ♡ Messages : 54
♡ Arriver à Buenos Aires : 07/02/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Dans ces moments si ... - (FT. Daniela C. Fuentes)   Mer 11 Mar - 10:38


Dans ces moments si ...Daniela C. Fuentes & A. Julian Corbray

Le cours poursuivait tandis que je ne lâchais pas Julian du regard. Il devait forcément se douter que je lui en voulais. Je crois même que mon comportement réussissait à le mettre mal à l'aise, à le troubler. Il semblait avoir des difficultés à formuler ses phrases correctement. Un petit sourire se dessina sur mes lèvres, fière du résultat j'aurais presque eu envie de lâcher un petit rire mais je n'en fis rien, cela n'aurait pas été très correct.

Sans que je m'y attende, il s'avança vers moi et déposa sa main sur mon épaule. « Mlle. Fuentes, je désirerais vous voir après le cours. » Surprise de sa demande, il avait peut-être décidé qu'il était temps d'arrêter son comportement enfantin en m'évitant, à moins qu'il ne souhaiter me reprendre pour mon comportement inhabituel dans son cours. Enfin, je n'avais pas non plus fait quelque chose de déplacé. Je m'étais simplement contenté de ne pas participer et de le fixer intensément. « Très bien », répondis-je en m'efforçant de ne pas sourire. De toute manière s'il n'en avait pas fait la demande, je serais spontanément aller à son bureau à la fin du cours.

Je poursuivais la lecture du livre, comme il nous l'avais demandé tandis qu'il corrigeait des copies, assis à son bureau. Le temps me paraissait long. J'avais qu'une envie, que l'heure soit terminé pour que l'on puisse parler. Je remarquais qu'il prenait soin de ne pas trop lever les yeux vers nous, peut-être pour éviter mon regard. Il paraissait très appliqué et sérieux.

Quelques minutes plus tard, la sonnerie retentit, annonçant la fin du cours. Je prenais mon temps pour ranger mes affaires étant donné que nous devions attendre que l'ensemble des étudiants soient en dehors de la salle pour discuter librement. Une fois mon sac près, je m'avançais vers son bureau. J'appréhendais quelques peu ce qu'il allait me dire mais j'essayais de ne rien laisser paraître. J'étais désormais devant lui, attendant qu'il finisse d'écrire et relève la tête vers moi, tandis que les derniers élèves quittaient la salle. Mon regard croisa le sien, j'attendais patiemment qu'il entame la conversation.


Lady
Revenir en haut Aller en bas
Love is nothing to me
avatar
A. Julian Corbray


Masculin ♡ Date de naissance : 19/11/1991
♡ Messages : 249
♡ Emploi : Professeur d'anglais à mi-temps et interprete
♡ Niveau scolaire : Master en langue anglaise
♡ Crédits : evie.
♡ Arriver à Buenos Aires : 01/02/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Dans ces moments si ... - (FT. Daniela C. Fuentes)   Sam 9 Mai - 21:30


Dans ces moments si ...Daniela C. Fuentes & A. Julian Corbray


La cloche venait de sonner et d'un coup ma respiration se bloqua. Je savais que cette conversation devait avoir lieu, les choses devaient être mises aux claires entre nous. De mon côté, je ne pouvais plus continuer dans ma tactique puérile qui consistait à l'éviter pour toujours. Mais je ne tenais pas à la blesser.

Comme à leur habitude, les autres étudiants filèrent après avoir rangé leur n'importe comment. Daniela, elle, au contraire prenait le temps de remettre chacune de ses affaires dans son sac avant de venir de placer devant mon bureau.

Alors que le dernier élevé en dehors d'elle passait le seuil de la porte, je remis mon bic rouge dans ma trousse avant de me lever et d'aller fermé la porte que je pris soin de verrouiller. Je ne tenais pas vraiment à ce que nous soyons dérangés. Je restai plusieurs secondes avec la main sur la clinche de la porte afin de remettre de l'ordre dans mes idées. Je finis par me retourner vers elle avec difficulté.

« Écoute Daniela, je crois qu'on a deux ou trois choses à ce dire. En tout cas, moi, c'est mon cas alors s'il te plaît laisse moi parler et ne m’interromps pas. » Après avoir pris une grande respiration et m'être appuyé sur l'un des bancs, je repris. « Je t'apprécie beaucoup, mais le fait est que tu es l'une de mes élèves, même si ce n'est plus moi qui te donne cours aujourd'hui. Nous avons toujours été proches, plus que nous l'aurions du, mais ce qu'il s'est passé l'autre nuit… C'était trop. Si ça venait à s'ébruiter, je pourrais avoir énormément d'ennuis au niveau de l'école, des services sociaux, de la police, de ton père… Et toi aussi. Alors je pense qu'il est mieux pour nous deux que nous ne nous parlions plus pour le moment. Mais ne crois pas que j'ai joué avec toi ou quelque chose comme ça. Tu es une petite fille vraiment intelligente et je serais ravi d'être ton ami… Un jour quand tu ne seras plus au lycée par exemple. »

Ça avait été dur à dire parce que c'était très loin de ma pensée. Bien sûr, je ne désirais pas avoir de problème, mais je ne voulais pas non plus arrêter d'être en contact avec elle. Elle me manquerait beaucoup trop. Elle me manque déjà, mais ça, je doute qu'elle s'en rende compte.


Lady

_________________

Never let darkness eat your soul
HAVE YOU SEEN THE TEARS ? HAVE YOU SEEN THE SADNESS ?(C) LADY
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans ces moments si ... - (FT. Daniela C. Fuentes)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans ces moments si ... - (FT. Daniela C. Fuentes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Will Remember ::  :: San Telmo :: Les écoles :: Le lycée-