AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nouveau projet ICI

 

 Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Love is nothing to me
avatar
A. Julian Corbray


Masculin ♡ Date de naissance : 19/11/1991
♡ Messages : 249
♡ Emploi : Professeur d'anglais à mi-temps et interprete
♡ Niveau scolaire : Master en langue anglaise
♡ Crédits : evie.
♡ Arriver à Buenos Aires : 01/02/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian   Sam 14 Fév - 16:06


Les hommes agissent sans réfléchirCassandra D. Mùnoz & A. Julian Corbray


Nous marchions, moi et Cassandra, dans les rues sombres de Caballito. Même si c’était généralement toujours éclairé car en effet Caballito était de loin le quartier qui se couchait le plus tard. Mais bon à près de 3 heures et demie du matin tout était éteint.

Nous revenions d’une soirée ou nous avions planifié d’aller ensemble depuis un moment. Cependant après la scène qui c’était passer ce matin nous y étions allés séparément et nous ne nous étions pas parlé de la soirée. Ce qui d’ailleurs fait jaser mes potes. Quand ils avaient vu le froid entre nous ils se sont directement imaginé des choses. Et ça ne s’est pas arrangé quand j’ai eu le malheur de lâcher qu’elle m’en voulait à cause d’une fille.

Honnêtement je ne comptais pas rentrer avant que le soleil ne se lever mais quand j’ai vu Cassandra partir je n’ai pas pu la laisser rentrer toute seule si tard. Et même si elle m’a laissé la raccompagner elle s’est montré glaciale avec moi.

Voilà donc plusieurs minutes que l’on marchait, elle me devançait et avait ignoré les trois mots que j’avais eu le malheur de lui lâcher. J’avais donc sorti mon téléphone et envoyais des messages aux amis qui étaient resté à la soirée. Ils m’envoyaient des SMS lourds depuis qu’ils m’avaient vu partir avec Cass'. Comme d’habitude.

Enfin arrivé en bas de l’appart je sortis mes clefs et ouvris la porte. Il n’y avait que quelques rues entrent ici et là boîte où c’était dérouler notre fête mais j’avais l’impression d’avoir fait trois fois le tour de Buenos Air tellement ça avait été long.

Nous montions les escaliers avant d’entrer dans l’appartement. Toujours sans un mot, elle enleva son manteau et partis dans la cuisine.

Elle était vraiment en colère contre moi cette fois. C’est vrai que j’avais été un vrai connard avec elle ce matin, j’y avais pensé toute la journée. Mais elle avait aussi ses fautes dans cette histoire. Cependant je détestais être en guerre avec elle. Têtu comme je suis, j’aurais probablement continué à faire la gueule si ça avait été quelqu’un d’autre mais bon avec Cassandra … J’avais été méchant pour rien et je savais que je l’avais blessée. Je détestais ça.

Je la suivis donc dans la cuisine. Elle était assise sur l’une des chaises haute de la table. Je viens donc derrière elle. Je me mis ma main sur mon épaule.


- « Cass’ … On peut parler ? Je suis désolé pour ce matin …  »




Lady

_________________

Never let darkness eat your soul
HAVE YOU SEEN THE TEARS ? HAVE YOU SEEN THE SADNESS ?(C) LADY


Dernière édition par A. Julian Corbray le Dim 8 Mar - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Love disappointed me
avatar
Casandra A. Muñoz


♡ Date de naissance : 15/02/1992
♡ Messages : 370
♡ Emploi : Serveuse dans un café
♡ Niveau scolaire : 4ème année d'étude pour devenir vétérinaire
♡ Arriver à Buenos Aires : 13/01/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian   Dim 15 Fév - 2:29

Journée de merde. Mais vraiment. Elle a mal commencé et elle va surement mal terminé. Après avoir passé la journée dehors à vagabonder sans but précis, j'étais rentrée pour me préparer pour la soirée. Cette fameuse soirée que je devais faire avec Julian. Je n'en avais pas du tout, mais pas du tout envie. J'aurai aimé me coucher, oublier cette journée pourrie qui m'avait pourrie le moral. Mais non, je n'avais pas envie qu'il sache que ses mots m'avaient touché. Qu'il avait pu me faire du mal et qu'il avait viser juste cette fois ci. Fierté ? Peut-être. Surement même. Et je la déteste. Parce que j'avais juste besoin d'oublier cette histoire, pourtant, dès que je l'entendais dans l'appartement je préférai l'éviter pour ne pas le confronté. La fuite, une technique bien plus utile qu'elle ne parait. Ca m'avait d'ailleurs sauvé la journée. Mais je n'allais pas pouvoir l'éviter longtemps avec la soirée qui approchait.

Je me suis enfermé assez tôt dans la salle de bain, essayant de me préparer pour être présentable et limiter les dégâts. C'est donc en croc top et jupe haute que j'espérais passer inaperçu ce soir. Le tout était noir et bleu marine et assez sobre tout en restant dans l'habit de soirée. C'était parfait. Je n'avais pas envie d'en faire des tonnes avec une robe pailletée et tout le tralala. Mes cheveux était bouclé de la veille ce qui me donnait du boulot en moins, et pour le maquillage, après 5 minute passé essentiellement sur mes yeux, j'avais abandonné sur le reste. Les yeux étaient chargés, c'était l'essentiel.

Je me suis donc rendu à cette fameuse soirée sans Julian, bien sur. Je souhaitais de tout mon cœur ne pas le voir. Je n’avais pas envie de me décomposer devant des amis. J’arrive donc avec deux amies étant passé à l’appart avant de rejoindre la fête. Cette dernière venait tout juste de commencer et peu de personne était présente. Je m’étais caller dans un coin avec quelques amies pour tenter de passer tranquille. J’avais eu le droit à un déluge de question sur ce qu’il s’était passé ce matin, questions que j’avais éviter par mon plus grand soulagement.

La soirée battait son plein et mes amies étaient toute partit danser, je les avais un peu abandonné, pas vraiment à mon aise ce soir. J’avais tellement envie de partir et de me blottir sous mes couvertures. Et cette envie allait bientôt se réaliser. Je pris ma veste et me levais pour sortir prendre l’air. Et surtout rentrer à l’appart. Alors que je pensais m’en être sortis sans être aperçu, j’entendis des pas derrière moi. Julian m’avait suivis. Mon visage se ferma lorsque je le vit, je n’avais pas envie qu’il pense que j’étais mal à cause de lui, alors autant feindre la colère. Je partis devant, l’ignorant complètement. Je n’avais pas besoin qu’il me rappelle une énième fois notre engueulade de ce matin.

Nous arrivons à l’appartement au bout d’une dizaine de minute. Une dizaine de minute simplement horrible. Il faisait froid, j’étais fatigué, j’en avais marre, encore une fois. Julian me devança et ouvrit la porte de l’appartement. Je m’y engouffrai pour aller vers la cuisine prendre un vers d’eau et un gâteau sec avant de partir me coucher. Petite habitude qui me permettait de mieux dormir, et dans mon cas, ce n’était pas de refus. La voix de Julian s’éleva alors que j’évitais son regard.

- Comme si c’était vrai…

Je soupirai en me tournant pour récupéré mon verre et posé mes coudes sur la table pour placé ma tête dans mes mains.

- J’suis fatigué, tu peux aller te coucher, de toute façon, j’ai pas envie d’en reparler. Tu penses ce que tu veux, c’est pas mon problème.
Revenir en haut Aller en bas
Love is nothing to me
avatar
A. Julian Corbray


Masculin ♡ Date de naissance : 19/11/1991
♡ Messages : 249
♡ Emploi : Professeur d'anglais à mi-temps et interprete
♡ Niveau scolaire : Master en langue anglaise
♡ Crédits : evie.
♡ Arriver à Buenos Aires : 01/02/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian   Dim 15 Fév - 17:34


Les hommes agissent sans réfléchirCassandra D. Mùnoz & A. Julian Corbray


Je la vis se lever pour prendre de l’eau et un gâteau. Comme à son habitude. Bêtement, la voir faire cela comme tous les soirs me fit sourire. Je m’adossai contre le plan de travail de la cuisine.

- « Comme si c’était vrai … J’suis fatigué, tu peux aller te coucher, de toute façon, j’ai pas envie d’en reparler. Tu penses ce que tu veux, c’est pas mon problème. »

Je fermai les yeux et soupira … Je savais déjà que ça allait être dure et que ca allait probablement mal se passer.  Ce que je lui avais dit ce matin avait été vraiment dégueulasse, j’en étais conscient mais j’avais espéré qu’elle serait plus ouverte.

- « Cassandra s’il te plait … Je le pensais vraiment, ok ? Les excuses je veux dire, pas ce que j’ai dit ce matin. J’étais énervé et pressé, ça m’a fait dire des choses qui dépassaient de loin ma pensée et j’en suis vraiment vraiment désolé. Je déteste être fâché avec toi … »

J’enlevais ma veste et la posa sur le dos de l’une des chaises avant de m’assoir dessus. Sur la chaise hein, pas sur la veste.

Cassandra mit sa tête dans ses mains. Elle essayait de la cacher depuis ce matin et encore plus durant la soirée mais je savais très bien que notre dispute l’avait affecté et qu’elle avait été blessée par mes paroles. Seulement elle était bien trop fière pour me montrer que j’avais réussi à l’atteindre. Elle était trop Cassandra … mais je la connaissais et je savais voir quand elle n’allait pas bien. D’ailleurs ça me faisait aussi mal à chaque fois encore plus lorsque j’en étais responsable.

- « Ecoute Cass’. Je sais que tu as été blessée par ce que je t’ai dit … s’il te plait je voudrais qu’on en parle. Laisse-moi m’excuser. Quand tu vas mal, je vais mal aussi et pas seulement parce qu’on est colocataire et qu’on doit subir les humeurs de l’un et de l’autre mais surtout parce que tu es mon amie et que je t’adore. »

J’avais terriblement envie de la prendre dans mes bras mais je savais qu’au degré d’énervement où elle devait être pour le moment je m’en prendrais probablement une avant d’avoir pu effleurer le moindre de ses cheveux.

J’étais d’ailleurs étonné qu’elle ne soit pas déjà partie en furie dans sa chambre. Elle devait vraiment être fatiguée. Au moins je savais que j’avais bien fait de la raccompagner à l’appartement.

Au pire si une discussion maintenant ne menait à rien ce soir je laisserais les choses s’aplanirent pendant quelques jours. Elle était toujours plus réceptive à la discussion quand elle avait eu le temps d’y penser avant. Ici à quatre heures du matin, ce n’était d’ailleurs pas vraiment le moment de venir parler de ça mais quand j’avais senti le froid glacial entre nous pendant la soirée je ne l’avais pas supporté. Ma vie est tellement plus belle quand Cassandra est dedans.



Lady

_________________

Never let darkness eat your soul
HAVE YOU SEEN THE TEARS ? HAVE YOU SEEN THE SADNESS ?(C) LADY


Dernière édition par A. Julian Corbray le Dim 8 Mar - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Love disappointed me
avatar
Casandra A. Muñoz


♡ Date de naissance : 15/02/1992
♡ Messages : 370
♡ Emploi : Serveuse dans un café
♡ Niveau scolaire : 4ème année d'étude pour devenir vétérinaire
♡ Arriver à Buenos Aires : 13/01/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian   Mar 17 Fév - 3:43

Mon verre d'eau et mon petit gâteau entre les mains, je commençais à regretter de ne pas avoir acheter de lait. Un peu comme le mythe du père noël, j'adorais trempé mes biscuit dans du lait chaud ou froid, selon la météo, et dans ce cas là, c'était un bol de lait brulant. J'avais du mal à me réchauffer, la route avait été longue à cause de la froideur de nos rapport, mais aussi celle de la météo. J'étais tout simplement gelé et je commençais juste à me réchauffer. Je jetais un oeil vers le thé lorsque Julian commença à prendre la parole. Je ne l'écoutais pas, ou plutôt je n'avais pas envie de l'écouter. Remuer le couteau dans la plaie ne servait à rien, sauf à me faire encore plus mal. Mais il avait raison sur un point. Je détestais être en mauvais terme avec lui aussi. Les disputes et les malaises m'étais insupportable, je détestais être en froid avec quelqu'un. Et d'habitude, je l'étais rarement car j'essaye de relativiser le plus possible. Mais, au contraire, lorsque que quelque chose va trop loin, je me braque et on en arrive à la situation actuelle. Je soupire, évitant son regard, les yeux vissé sur mon verre d'eau.

- La prochaine fois réfléchis à deux fois avant de parler. Parce que même si je suis énervé et pressé, je pèse mes mots pour ne pas foutre des tartes mentales dans la tête des autres.

Je n'avais pas d'autre choix que d'être froide. Sinon, il aura tout de suite compris que j'étais mal. Et ça, s'en était hors de question. Et puis quoi encore ? Lui montrer que je suis mal ? Lui montrer qu'il peut m'affecter ? Plutôt mourir. C'est déjà aller trop loin, il ne manquerai pus qu'il sente qu'il puisse avoir une quelconque emprise sur moi. Je cachais ma tête dans mes mains, faisant passer ce geste pour un manque de sommeil.

- De un tu m'as pas blessé, arrête de rêver, et puis...

Je me stoppais doucement en me rendant compte de ce qu'il avait dit après. Oui, bon soit dit en passant, j'avais mentis avant. Et alors ? Je l'ai déjà répété, jamais je ne l'avouerai devant lui. Je ne me rabaisserai pas aussi bas. Et puis... La fin de sa phrase sonnait bien trop gentiment après l'engueulade de ce matin. Je relevais la tête vers lui en le regardant en fronçant légèrement les sourcils. J'hésitait. J'hésitait entre continuer dans ce que j'avais commencer. Ce qui me tentais horriblement lorsque je me remémorait les paroles dures qu'il avait eu ce matin. Mais en même temps, me renfermer sur moi même n'allait pas servir à grand chose. Je finis par soupirer en souriant légèrement.

- Dis donc, si tu me fais une déclaration d'amour, dis le moi maintenant, parce qu'il faut que j'enregistre ça.

Je souris malicieusement en mangeant un bout de gateau.

- Je suis sûre que tes potes seraient ravie de voir ça en plus.

Je suis peut être renfermé, mais pas aveugle. J'avais bien remarquer que pendant la soirée, les regards étaient assez insistant sur moi parfois. Ce dont je ne peux pas lui en vouloir puisque que j'ai, moi aussi, eu le droit à un interrogatoire. Sauf qu'entre fille, c'est quand même plus fréquent et plus banal qu'entre mec. Je ne sais pas ce qu'il s'est dit, mais je mettrai ma main à coupé que notre engueulade de ce matin n'est pas passer inaperçu auprès de notre entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Love is nothing to me
avatar
A. Julian Corbray


Masculin ♡ Date de naissance : 19/11/1991
♡ Messages : 249
♡ Emploi : Professeur d'anglais à mi-temps et interprete
♡ Niveau scolaire : Master en langue anglaise
♡ Crédits : evie.
♡ Arriver à Buenos Aires : 01/02/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian   Sam 28 Fév - 10:12


Les hommes agissent sans réfléchirCassandra D. Mùnoz & A. Julian Corbray


Elle avait vainement essayé de me couper dans mon monologue mais j’avais repris de suite ne lui laissant pas le temps de continuer. Surtout pour dire le mensonge qu’elle comptait me balancer. Finalement, je finis ce que je comptais lui dire depuis cette après-midi et espérais que ça la convaincrait de me pardonner.

Je la vis cogiter un moment avant de soupirer et de sourire légèrement.

- Dis donc, si tu me fais une déclaration d'amour, dis le moi maintenant, parce qu'il faut que j'enregistre ça.

Ce fut à mon tour de sourire alors qu’elle avalait un bout de son gâteau.

- Ne prends pas tes rêves pour la réalité princesse, je sais que tu aimerais mais quand même …

- Je suis sûre que tes potes seraient ravis de voir ça en plus.

- Pas plus que tes copines. Mais t’a raison, montre ça à mes potes et ils me charrieront pendant 6 mois au minimum. Rien que ce soir, ils se sont déjà imaginé des centaines de choses … Quand ils ont vu ce froid entre nous, ils ont pensé qu’à force de vivre sous le même toit on avait finalement couché ensemble et que maintenant … En fait mes potes sont peut-être plus Desperates Housewifes que tes copines …

Et c’était loin d’être un mensonge ça. J’avais en effet eu droit aux remarques les plus salaces de la part des mecs pendant près d’une heure. Déjà quand ils avaient su que je vivais avec elle, ils m’avaient harcelé pendant près d’une semaine afin de savoir si je comptais la mettre dans mon lit ou pas … J’avais aussi eu droit aux fantasmes de Pedro qui flashait sur elle et qui n’a commencé ses phrases que par « Moi si j’étais à ta place, … » pendant des jours et ce bien qu’il ait une copine. Un mec quoi.

Je finis par m’accouder au dossier de l'une des chaises avant d’attraper un bout du gâteau de Cassandra et de la porter à ma bouche.



Lady

_________________

Never let darkness eat your soul
HAVE YOU SEEN THE TEARS ? HAVE YOU SEEN THE SADNESS ?(C) LADY


Dernière édition par A. Julian Corbray le Dim 8 Mar - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Love disappointed me
avatar
Casandra A. Muñoz


♡ Date de naissance : 15/02/1992
♡ Messages : 370
♡ Emploi : Serveuse dans un café
♡ Niveau scolaire : 4ème année d'étude pour devenir vétérinaire
♡ Arriver à Buenos Aires : 13/01/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian   Ven 6 Mar - 20:06

Je déteste quand il exprime mes pensées. Surtout celle que je n'ose même pas dire moi-même. Ça me fou en rogne plus qu'autre chose. Oui, bon, peut-être pas autant, mais je n'ai pas envie qu'il sache que ce qu'il peut dire me blesse. C'est une sorte de bouclier ou de protection. Si je montrais toujours ce que je ressentais, ça ferai longtemps que je serai au fond du gouffre. Quoi ? Vous pensez vivre dans un monde de bisounours ? Que les gens vont vous préserver ? Bien sûr que non. Et même si j'ai presque une totale confiance en Julian je ne change pas pour autant. Je croque mon bout de gâteau, un sourire amusé sur les lèvres. Autant relevé son petit passage émotion, ça n'arrive pas souvent. Et puis, il sait que je rigole, je suis pareil et si j'en avais fait de même, il se serait surement légèrement moqué.

- J'attendrai que tu sois assez courageux pour l'avouer alors...!

Je ris légèrement en entendant la fin de sa phrase. Ah ça, pas un pour rattraper l'autre, finalement, les mecs sont peut-être aussi curieux que les filles. Je lève alors les yeux au ciel en riant légèrement.

- Ca peut être une bonne arme de pression... Oui, les ragots allaient de bon train de mon côté aussi ce soir...! C'est fou comme les gens peuvent se faire des films... Enfin, elles n'ont pas imaginé qu'on avait couché ensemble, tu connais les filles, c'est légèrement plus classe et romantique que les mecs !


Je ris doucement en buvant une gorgée d'eau. Ce n'est pas totalement faux après tout. L'idée que je puisse coucher avec lui ne leur a même pas effleuré l'esprit. Peut-être que je suis vraiment coincé finalement. Il n'a surement pas tout à fait tort. Enfin, ce n'est même pas une question de principe, je crois que je bloquerai simplement. Avec n'importe qu'elle personne d'ailleurs. Pas si je ne sors pas avec la personne en tout cas. Enfin.. Je crois ? Je secoue la tête à la fin de sa phrase en riant.

- Oh non, je te rassure, sur ce point, les filles battent des records !
Revenir en haut Aller en bas
Love is nothing to me
avatar
A. Julian Corbray


Masculin ♡ Date de naissance : 19/11/1991
♡ Messages : 249
♡ Emploi : Professeur d'anglais à mi-temps et interprete
♡ Niveau scolaire : Master en langue anglaise
♡ Crédits : evie.
♡ Arriver à Buenos Aires : 01/02/2015

Feuille de personnage
♡ Mes liens bons ou mauvais:
♡ Mes Rp:

MessageSujet: Re: Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian   Sam 11 Avr - 18:38


Les hommes agissent sans réfléchirCassandra D. Mùnoz & A. Julian Corbray


Tout le monde semblait ce faire des films sur une potentiel histoire, ou en tout cas un potentiel coup d'un soir, entre moi et Cassandra. Je n'aurais jamais cru qu'une amitié et une colocation entre un garçon et une fille soit encore si préjugée dans notre société actuelle. Où peut être étais-ce nous ? Avais-je l'air si proche de Cassandra que ça ? Une proximité qui les pousserait à pensé ce genre de choses sur nous ... Il est vrai, maintenant que j'y réfléchis, que beaucoup de filles que je ramenais avaient tendance à paniquer à la vue de Cassandra étant persuadée qu'elle était ma petite amie.

Cependant pour moi tout cela étant aberrant. Cassandra n'était rien de plus qu'une très bonne amie. Peut-être même ma meilleure amie. Quand je l'avais devant moi, comme maintenant et que je la regardais, je ne pouvais pas du tout m'imaginer faire quoi que ce soit avec elle. Non pas qu'elle était repoussante, loin de là. N'importe qu'elle mec de mon âge rêverait d'elle normalement. Mais moi qui la connaissais si bien, je me sentirais bien trop mal par la suite. Je savais gérer mes aventures, car elles ne duraient pas dans le temps. Mais je vis avec Cassandra, même après je serais forcé de continuer à la voire. C'est surement ça qui me bloque autant.

- C'est pour ça que je ne supporte pas tes amis ma p'tit Cassie !

J'avais dit ça en rigolant, mais c'était vrai. Il faut dire, Cassandra n'était pas au courant, mais deux d'entre elles avaient été plus loin que l'étape de la discution avec moi, si je puis dire. Et comme je viens de vous l'expliquer, revoir les filles avec qui j'avais été intime me mettait mal à l'aise. Pas que je me sens coupable, non, mais elles risqueraient de s'imaginer des choses si je me montrais gentil avec elles une seconde fois.

- Alors encore fâchée ?

J'espérais vraiment que non, car elle était la seule femme au monde que je ne voudrais pas perdre. Je tenais bien trop à elle. Et puis je n'avais pas envie de me retrouver forcer de déménager non plus donc ...



Lady

_________________

Never let darkness eat your soul
HAVE YOU SEEN THE TEARS ? HAVE YOU SEEN THE SADNESS ?(C) LADY
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les hommes agissent sans réfléchir ❖ Cassandra & Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Will Remember ::  :: Caballito :: Les habitations :: Les appartements-